L‘EMPREINTE SECONDAIRE

L’empreinte secondaire est primordiale car elle permet une excellente adhérence et une bonne stabilité des prothèses lors des mou­vements musculaires.

Comme nous l’avons mentionné dans la rubrique précédente, l’empreinte primaire a été prise avec un porte-empreinte standard (petit, moyen ou grand) dont la précision laisse à désirer. Une fois l’empreinte coulée en plâtre, le denturologiste obtient une réplique imparfaite de votre gencive et ce modèle est utilisé par la suite pour la fabrication d’un porte-empreinte mieux adapté à votre bouche. Ce dernier est nommé “porte-empreinte individuel”.

Le denturologiste manipule alors le porte-empreinte individuel afin de délimiter parfaitement le contour de la gencive en tenant compte du déplacement des muscles en action. Le matériau utilisé pour la prise d’empreinte finale est fluide parce qu’il ne doit pas comprimer les tissus buccaux ni les déplacer. Le résultat obtenu est d’une grande précision.

A partir de cette empreinte, votre denturologiste peut fabriquer une prothèse très confortable et très bien adaptée aux tissus buccaux. Le scellement périphérique de la prothèse est meilleur, permettant ainsi une succion maximale et empêchant les aliments de pénétrer entre la prothèse et la gencive.

Le modèle en plâtre obtenu à partir de cette empreinte secondaire sera celui que votre denturologiste utilisera pour le reste du traitement. Étant donné sa grande précision, la future prothèse nécessitera très peu d’ajustements lors de la mise en bouche.


Cet article a été gracieusement fournis par l'Ordre des Denturologistes du Québec

Retour à l'accueil du site de Jean-Guy Daigle Denturologiste