PORT DE LA PROTHÈSE LORS DU SOMMEIL

Beaucoup de gens gardent leur prothèse durant le sommeil. C’est un procédé néfaste. Le milieu buccal est un milieu fermé ou les tissus, qui tapissent la cavité, sont exposés au contact de l’air, de la salive, des aliments, etc. La prothèse recouvre une partie de ces tissus et prive ceux-ci de contacts essentiels. Durant toute la journée, ces derniers supportent des pressions inhabituelles et peuvent subir de légers traumatismes. De plus, toutes les cellules qui composent ces tissus perdent leurs composantes cellulaires à cause des pressions inhabituelles provenant de la prothèse. Il en résulte donc un tissu d’apparence anémique (plus pâle, et quelquefois, presque blanc), présentant des irritations locales.

Si le patient prend l’habitude d’enlever ses prothèses pour dormir, il peut remarquer que la couleur des tissus est d’apparence beaucoup plus saine (rosée) et que la plupart des irritations locales disparaissent. Ce changement est perceptible, le matin, lors de la mise en bouche de la prothèse car les tissus, ayant été tonifiés au cours de la nuit, changent quelque peu de volume. Mais cette sensation disparaît peu de temps après. La salive contient également des antibiotiques naturels qui permettent aux irritations locales de se résorber. Une nuit est souvent suffisante pour la guérison totale d’une irritation de moindre gravité.

Un autre problème embarrassant, en plus de tous les risques pathologiques possibles, est la mauvaise haleine. Cette mauvaise haleine du matin peut s’imprégner graduellement dans l’acrylique et, après un certain temps, il n'existe aucun moyen (rince-bouche ou nettoyage) pour la faire disparaître. La seule solution est de changer l’acrylique ou de renouveler la prothèse.

N.B. Lorsque vous enlevez votre prothèse, mettez-la toujours dans un récipient qui contient de l’eau.


Cet article a été gracieusement fournis par l'Ordre des Denturologistes du Québec

Retour à l'accueil du site de Jean-Guy Daigle Denturologiste