POURQUOI RENOUVELER UNE PROTHÈSE DENTAIRE ?

Toutes les prothèses dentaires ont une durée limitée. Elles doivent donc être vérifiées régulièrement et renouvelées environ tous les cinq ans. Plusieurs raisons motivent le renouvellement d’une prothèse dentaire et ce sont les plus lourdes de conséquences qui sont malheureusement méconnues du grand public. Nous en énumérons quelques-unes ci-dessous.

En premier lieu, mentionnons l’instabilité de la prothèse. Au cours des années la gencive se résorbe et, lorsque la prothèse n’est pas ajustée régulièrement, elle n’offre que peu de points d’appui en bouche. Ce phénomène engendre une certaine mobilité et la friction de la prothèse sur les tissus buccaux cause graduellement des inflammations et/ou des irritations. Ces dernières sont souvent indolores et le patient s’y adapte. Après un certain temps, il y a formation d’un tissu hyperplasique* et, dans certains cas; celui-ci devra subir une ablation chirurgicale avant qu’une nouvelle prothèse puisse être mise en bouche.

Un autre facteur entre également en ligne de compte au cours des années. Les dents jaunissent, perdent de leur éclat et l’acrylique s’affaiblit; les dents subissent une usure. L’espace entre les dents augmente en conséquence et le patient doit fournir un effort supérieur à la normale afin d’obtenir une mastication efficace. À la longue, ces changements engendrent des problèmes au niveau de l’articulation et peuvent occasionner des maux de tête, d’oreille ou de cou ainsi que d’autres problèmes que votre denturologiste est apte à déceler.

En dernier lieu, mentionnons l’importance de corriger le support des lèvres. A cause de la résorption** des gencives, il se forme de petits plis autour des lèvres ainsi que des creux latéraux a la base du nez, et les patients paraissent plus âgés. Un tel inconvénient est facilement corrigé par votre denturologiste.

Pour conclure, rappelons que les modifications graduelles des prothèses ainsi que celles des tissus buccaux nécessitent un changement de prothèse dentaire, environ tous les cinq ans.

* tissu hyperplastique: formation d’un tissu pathologique aux dépens d’un tissus sain.

* résorption : disparition par une action interne.


Cet article a été gracieusement fournis par l'Ordre des Denturologistes du Québec

Retour à l'accueil du site de Jean-Guy Daigle Denturologiste